CONFUSION SEXUELLE

La réussite d’un vignoble engagé

La réussite d’un vignoble engagé

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

EMPÊCHER L’ACCOUPLEMENT

Initialement développée par la société allemande BASF et mise au point en collabo-ration avec des scientifiques français et suisses, la technique de confusion sexuelle consiste à saturer un périmètre en hormones sexuelles femelles de synthèse qui vont désorienter l’insecte mâle. Celui-ci, submergé par les invitations sexuelles, ne sait plus où donner des antennes pour localiser correctement sa congénère afin de la féconder. Bien menée, la technique de confusion est tout aussi efficace que les in-secticides conventionnels tout en préservant la biodiversité et les auxiliaires utiles comme les typhlodromes ou les trichogrammes. L’innocuité avérée des produits pour l’homme ne nécessite aucun délai de rentrée dans la parcelle (DRE).

LA RÉGION GRAND-EST SOUTIENT LA CONFUSION

Les élus du Grand-est ont voté en mars dernier des aides en faveur de la lutte biologique contre les bioagresseurs, à travers le développement de la confusion sexuelle. Le budget régional sur 3 ans, pour soutenir et développer la technique, est plafonné à 675 000 euros. Il concerne un outil de cartographie en Champagne et un soutien au vignoble alsacien et lorrain. Face à l’urgence de la crise sanitaire, économique et sociale, impactant sévèrement la filière viti-vini, la Région Grand Est avait adopté un plan stratégique de relance des vignobles régionaux avec 5 priorités : le rebond économique et commercial, la reconquête des marchés export, la relance de l’œnotourisme, la transformation digitale et l’accélération de la transition env-ronnementale des vignobles.