BRICE ET KARINE MARNIQUET

Ça plane pour eux !

Ça plane pour eux !

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Le goût de l’accueil

Cela ne fait aucun doute, Karine Marniquet aime recevoir. Mais son sens de l’hospitalité va certainement au-delà des courtoisies habituelles que l’on peut observer dans les relations entretenues par les vignerons champenois avec leurs invités.
« On accueille nos visiteurs comme nous aimerions être nous-mêmes reçus, reconnaît avec simplicité la vigneronne. Celles et ceux qui viennent nous voir le font pour vivre une expérience dont ils ont entendu parler. »
Son époux abonde en ce sens, rappelant la vocation première du champagne : « un produit de joie. Ce qui nous importe, c’est de véhiculer une émotion, une soif de partage, et une envie de garder un souvenir du moment présent. »
Le champagne et la passion pour l’aviation sont loin d’être les seuls atouts des Marniquet à l’heure de recevoir leurs hôtes… Karine n’hésite pas à mettre – littéralement – la main à la pâte pour expliquer aux épicuriens de passage les bienfaits des associations mets-vins, mais aussi la diversité aromatique offerte par l’univers du champagne.
Son accord favori est simple en apparence, mais il s’avère audacieux pour quiconque s’est plongé dans une aventure gustative en Champagne : « un rosé avec des mets chocolatés, vu que nos vins à base de pinot noir ont des notes intenses de fruits rouges. C’est toujours un succès ! ». Sans concertation au préalable, Brice choisit la même catégorie de champagne, accompagnée de glace à la mangue.
Parfois, l’instant, ou la compagnie du moment, peuvent contribuer à créer de nouvelles associations. Certains visiteurs ont ainsi transmis leur passion du fromage en enseignant aux Marniquet les vertus de l’edam vieilli… Et à la maison, le blanc de blancs fait partie des plaisirs innocents de la famille, accompagné d’une feuille d’endive surmontée de pamplemousse et d’une tranche de saumon fumé que viennent sublimer une pointe de crème fraîche et de citron. « Cela nous permet de jouer avec les textures, de créer de nouvelles sensations », s’enthousiasment les deux vignerons.
Et si, pour parvenir à fidéliser la clientèle, le Champagne Jean Marniquet devait son succès à la recette fétiche de Karine, le… gâteau au champagne ? « Dix ans après, l’un de nos clients m’en a reparlé ! », sourit-elle. Mais ne comptez pas sur la cheffe pour vous dévoiler ses secrets ! Pour tenter de parvenir au même résultat, disons seulement qu’il faudra revisiter le célèbre gâteau au yaourt.

L’histoire de l’aviation s’est construite en Champagne

La Champagne a été autrefois une terre hospitalière pour les pionniers de l’aviation. Comme le rappelle le site Air-journal.fr, l’aérodrome de Bétheny a accueilli voilà 112 ans un meeting au cours duquel Henri Farman a battu non seulement le record de distance, mais aussi celui de durée en vol. C’était le 27 août 1909, et le Franco-britannique a piloté son biplan pendant 3 heures et 3 minutes, totalisant quelque 180 km.
Un an plus tôt, le même aviateur a réalisé le premier vol « de ville à ville », entre Bouy et Reims, posant son Voisin sur le « tarmac » du domaine Pommery le 2 octobre 1908, parcourant 27 kilomètres en vingt minutes environ.
Quelques implantations locales achèvent de rappeler ce passé glorieux : citons notamment l’aérodrome de Prunay, la base aérienne 112 (reconvertie en site expérimental dédié à l’agriculture) à Bétheny, ou encore le Centre en route de la navigation aérienne (CRNA) Est à Reims.