BIODIVERSITÉ

Apiluz : au bonheur des abeilles

Apiluz : au bonheur des abeilles

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Les pollinisateurs et la vigne

Le Syndicat Général des Vignerons a exprimé de vives réserves sur le « Plan pollinisateurs » initié par les ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ce projet, qui pourrait interdire l’application de jour des produits phytosanitaires pendant la floraison des cultures, considère la vigne comme attractive pour les pollinisateurs.
Or, les professionnels de la filière justement rappellent que la vigne n’est pas une culture attractive pour les pollinisateurs durant sa période de floraison, notamment du fait qu’elle est autogame et ne nécessite pas d’aide pour la fécondation des fruits.
Le SGV s’est mobilisé via ses sections locales et ses administrateurs pour participer à la consultation publique qui s’est terminée le 20 juillet. Le Syndicat a également sensibilisé les autres régions viticoles via la Cnaoc pour faire contribuer d’autres vignerons à cette consultation. Il a aussi interpellé le Gouvernement, avec l’appui des organisations nationales et notamment l’Institut Français de la Vigne et du Vin, mais également de la Préfète de région à l’occasion du Bureau exécutif du CIVC.