MÉTÉO

2021 : « Une année particulière, mais pas exceptionnelle »

2021 : « Une année particulière, mais pas exceptionnelle »

Sur cette carte des précipitations enregistrées en Champagne au mois de juin, les régions les plus arrosées correspondent aux zones les plus touchées par le mildiou.

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Un portail, des stations

Depuis fin 2016, un portail agrométéo a été mis en place par le Comité Champagne à destination des professionnels champenois sous forme d’un site web, exposant notamment les cumuls de pluie, et prévisions de gel.
Les données de 42 stations installées par le Comité Champagne et reliées au sein d’un réseau dès le début des années 90 y sont affichées, et les variables qu’elles mesurent peuvent être consultées. Y sont enregistrés précipitations, température et humidité sous abri, vitesse et direction du vent, insolation… Ces outils sont complétés par 13 équipements de Météo France.
Le Comité Champagne prend en compte plusieurs modèles travaillant à différentes échelles spatiales et temporelles, en vue de dessiner des tendances les plus fiables possibles à sept jours. « Des événements très localisés tels que des pluies estivales ou des orages, trop intenses et aléatoires dans leur formation et leur occurrence, empêchent de réaliser des prévisions fiables pour le lendemain », nuance toutefois Basile Pauthier.

https://meteo.comitechampagne.fr