DÉPÉRISSEMENT DU VIGNOBLE

Qanopée, une serre innovante à Oger pour sécuriser le matériel végétal

Qanopée, une serre innovante à Oger pour sécuriser le matériel végétal

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Schéma de diffusion du matériel végétal

  1. Le matériel initial est conservé au domaine de l’Espiguette géré par l’IFV, au Grau du roi.
  2. Le matériel de base est situé dans les centres de prémultiplication. Actuellement, celui de la Champagne est situé à Gionges sous la responsabilité du Comité Champagne.
  3. Le matériel certifié est fourni aux pépiniéristes pour la multiplication, le greffage et la commercialisation des plants.

Le PNDV entame sa phase 2
Le 18 novembre s’est déroulé à Paris le séminaire sur les avancées et perspectives du Plan national dépérissement du vignoble : l’occasion de passer en revue les principaux résultats scientifiques obtenus depuis quatre ans. Le séminaire a pointé les attentes des vignerons en matière de recherche et de développement sur la lutte contre les bioagresseurs, les pratiques viticoles, l’environnement physique et l’environnement sociotechnique.
La poursuite du PNDV va se concentrer sur trois axes principaux :

-Axe 1 : matériel végétal.

-Axe 2 : recherche avec trois programmes lauréats :

  • Viti explorer, qui étudie le potentiel agronomique et œnologique de différents génotypes de la vigne issus de la création variétale ;
  • Pomme : création d’un outil de gestion des données d’observation de la flavescence dorée ;
  • Climesca : modélisation de la dynamique climatique de l’esca.

-Axe 3 : transmission des connaissances et formation des opérateurs. Ce dernier a déjà été lancé via les « PNDV tour », en région.

AS