RÉVISIONS

Efficacité et sécurité avec un matériel de qualité

Efficacité et sécurité avec un matériel de qualité

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

DSR : lisez bien vos notices !

Outre les (trop) connues DSR riverains, d’autres points de vigilance doivent être connus au démarrage de la saison de protection de la vigne.
Parmi ceux-ci, les ZNT points d’eau : ces derniers concernent toute parcelle située aux abords d’un cours d’eau. Pour connaître la distance de sécurité qui s’applique dans ce cas de figure, il faut, en premier lieu, consulter le produit utilisé et l’étiquette associée. Si l’étiquette indique une « ZNT points d’eau », c’est la distance indiquée qui s’applique. Cette indication peut varier en fonction du produit : 5 m, 20 m, 50 m voire 100 m ou plus.
Pour réduire les ZNT de 20 m et 50 m à 5 m, trois doivent être impérativement respectées en simultané :

  • Enregistrer ses pratiques ;
  • Présence d’un dispositif végétalisé permanent d’au moins 5 m de large en bordure des points d’eau ;
  • Utilisation de dispositifs performants et homologués antidérive inscrits sur la liste officielle du ministère de l’Agriculture (actuellement, il s’agit de la note de service DGAL/SDSPV/2021-364). Exemple : utilisation d’un pulvérisateur à descente face par face et de buses anti-dérives ou d’un pulvérisateur confiné, avec la mise en place d’une traçabilité des traitements, et la présence d’une bande enherbée de 5 m minimum.

Les ZNT arthropodes (ou ZNT plante non cible) concernent les abords de parcelles non cultivées (type parcelle en bord de forêt). Elles sont mentionnées sur l’AMM sous la mention Spe3.

AS et BLG