CHAMPAGNE PROPHÈTE & CO

La fraîcheur et l’audace décuplées d’une jeunesse rayonnante

La fraîcheur et l’audace décuplées d’une jeunesse rayonnante

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Une info complète et efficace sur la contre-étiquette

Si l’étiquette des flacons Prophète & CO est volontairement sobre et épurée, avec juste pour mentions la signature maison, le nom de la cuvée et le mot champagne, incontournable, Océane et Corentin donnent à leur contre-étiquette une dimension informative large et complète, conçue pour être didactique. « Outre les mentions et logos légaux, nous avons voulu dire beaucoup de choses en peu de mots et de symboles, de manière à nous localiser (cartographie de la France, avec un zoom sur la Champagne), à fournir des indicateurs majeurs de fraîcheur, de fruité et de sucrosité, et ce, afin d’aiguiller le consommateur par rapport à ses goûts en matière de vin. Nous suggérerons aussi des accords mets-vins (par grandes familles, mais l’internaute peut trouver des fiches plus détaillées sur le site www.champagnepropheteandco.com) », détaillent-ils, heureux également de pouvoir formuler d’utiles consignes de recyclage. À la fois quant au verre (« c’est une évidence »), au bouchon de liège (« matière noble réutilisable dans l’isolation »), au muselet (« dont on peut faire une sculpture miniature ») et à la capsule (« à collectionner ! »).
« Informer sur le tri, cela entre dans notre démarche éCO-responsable », glissent-ils avant de révéler le « plus » de cette contre-étiquette innovante : sa pastille thermosensible. « Réagissant au froid, c’est un outil qui indique la bonne température pour l’ouverture du flacon. Au démarrage, il fallait qu’elle se colore en bleu et c’était bon. Nous l’avons fait évoluer en obtenant la teinte qui est celle du code couleur de nos cuvées, c’est-à-dire figurant sur l’étiquette et la collerette », complète Corentin, qui partage avec Océane le souci du détail, de la précision, de l’utile.

Une communauté en mode projets

Un pied de vigne situé juste à côté de la loge « L’œil de la Tournière » offrant un superbe panorama sur le Sézannais a été baptisé… Cosmos. Ce joli nom a été émis par un membre de la communauté numérique de Prophète & CO et validé par l’ensemble des « followers », qui avaient plusieurs choix possibles. « Une nouvelle fois, nous avons mis à contribution nos
1 700 abonnés sur Instagram, le pivot de notre communication sur les réseaux sociaux, afin d’identifier un cep qui est en quelque sorte le témoin de notre activité dans les vignes. Avec Cosmos et les vidéos que nous réalisons autour de ce pied de vigne nous pouvons expliquer notre univers de travail, tout au long de l’année. Car la vigne ne se limite pas à la vendange… », souligne Corentin, heureux de bichonner ce « nouveau support de communication ». Lors des événements œnotouristiques développés avec sa sœur, qui comprennent généralement une dégustation sur le site de la loge, à l’orée de la forêt – au-delà des individuels, des accueils de groupe sont désormais réalisés avec l’Office de tourisme du Sézannais – le vigneron peut sensibiliser à la réalité de son métier, expliquer l’histoire de son champagne et du champagne en général. C’est une œuvre de longue haleine, soumise à la saisonnalité, qui part du travail de la terre, s’exprime à travers le génie du végétal et la main de l’homme. La main, qui pointe deux doigts vers le ciel est d’ailleurs l’emblème du domaine Prophète & CO, un logo qui semble dire « hello » aux consommateurs et qui se veut rassembleur.

« Avant Cosmos, notre communauté numérique nous avait aidé à choisir la forme de notre coupe de champagne, ou encore à concevoir la sculpture en bois installée devant notre caveau. Nous avions publié plusieurs croquis, soumis au vote, et cela a permis de nourrir les échanges. Il est important que celles et ceux qui apprécient notre champagne s’impliquent dans une expérience commune. Le besoin d’explication et de transparence dans la relation est patent. Aussi, il est important pour nous, en parallèle de cette communauté virtuelle, de multiplier les contacts directs. Pour ce faire, après en avoir été empêchés pendant la pandémie, nous n’optons pas pour les grands salons génériques, mais davantage pour des événements plus intimes, de type salon du mariage. Notre souhait n’est pas de faire du volume, mais de la qualité, et ce, à tous les niveaux », expose Océane.