LA COOPÉRATION AGRICOLE GRAND EST

Améliorer le modèle coopératif, c’est l’affaire de tous

Améliorer le modèle coopératif, c’est l’affaire de tous

Sylvain Hinschberger (à d.), président de La Coopération Agricole Grand Est, a salué l’engagement d’Éric Potié, qui a consacré plus de dix années à la présidence de la section Champagne.

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Éric Potié quitte la présidence de la section

Vincent Jourdan (à gauche, président de la coopérative de Sermiers) prend la succession d’Éric Potié (coopérative de Mancy) à la présidence de la section Champagne de La Coopérative Agricole Grand Est.

Ces retrouvailles « en présentiel » avaient un goût d’au revoir, puisqu’Éric Potié (coopérative de Mancy) ne renouvellera pas son mandat après onze ans de présidence à la Fédération des coopératives vinicoles de la Champagne. En transmettant le flambeau, il invite les élus et associés-coopérateurs à rester vigilants et actifs. Nous ne pouvons pas perdre de vue l’importance d’une part d’un réseau de coopératives bien implanté dans le territoire de l’Appellation, et d’autre part de la nécessaire reconquête de nos parts de marché au vignoble. […] Je reste convaincu que les rapprochements de coopératives sont la voie de réussite de notre réseau. […] Je quitte la présidence avec un regret et une frustration : le regret d’avoir assisté à une perte de conscience des fondamentaux syndicaux au vignoble. […] La frustration est liée à la situation de certaines coopératives, certes marginales, qui vont dans le mur, sans que les messages que nous leur adressons les atteignent. Ces regrets n’ont pas le goût de l’amertume, car il y a aussi et surtout des expériences réussies, des projets menés à bien, des coopératives qui se sont réinventées et continuent à jouer pleinement leur rôle. »

Le 2 juin, le conseil d’administration de la section Champagne de LCA Grand Est a élu Vincent Jourdan (président de la coopérative de Sermiers). Il sera entouré de Véronique Blin et Christian Jojot à la vice-présidence, tandis que Xavier Muller et Rémi Durand seront respectivement secrétaire général et secrétaire adjoint. Siègeront également au bureau : Fabrice Delagarde Christophe Lemoine, Éric Potié, Catherine Salhrogne, James Chevillet, Laurent Klepka, et Manuel Michaud.

Stéphane Travert : « Encourager les associés-coopérateurs à participer »

L’ancien ministre de l’Agriculture Stéphane Travert, député de la Manche, était à Reims aux côtés de son collègue Éric Girardin pour présenter le rapport sur le secteur coopératif dont il est corapporteur. Avec le député de Moselle Fabien Di Filippo, il s’agissait de dessiner un état des lieux du modèle coopératif agricole français, à la suite des États généraux de l’alimentation de fin 2017. L’évolution de la gouvernance interne des structures a également été passée au crible. Au total, 23 propositions ont été émises par le duo.
Le député Travert note par exemple un « sentiment d’éloignement et de perte de contrôle » de la part des associés-coopérateurs, et recommande d’une part de garantir leur droit à l’information, et d’autre part de mettre en place des mécanismes incitatifs « pour (les) encourager à participer » afin de renforcer le lien avec les coopératives. Ces dernières doivent aussi mieux former leurs administrateurs pour gagner en efficacité, même si le temps disponible reste un facteur bloquant dans le domaine agricole. Leurs conseils d’administration gagneraient, par ailleurs, à accroître leur renouvellement et leur représentativité, bien que cela ne soit pas obligatoire.
La séparation des activités de vente et de conseil, qui avait fait couler beaucoup d’encre chez les coopérateurs, devrait faire l’objet d’un bilan à travers une mission parlementaire lancée en septembre.