PROTECTION DES TERROIRS

Le SGV vent debout contre l’éolien dans le vignoble

Le SGV vent debout contre l’éolien dans le vignoble

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

De l’énergie solaire

L’ODG reste très vigilant sur l’implantation de centrales solaires, notamment dans l’Aube où un porteur de projet souhaite construire dans le secteur de Buxeuil un parc photovoltaïque de 75 hectares sur des terres agricoles, mais à proximité immédiate du vignoble champenois. Sur ce dossier, le Syndicat Général des Vignerons déplore une visibilité inévitable compte-tenu de la localisation et de la superficie du projet avec une atteinte à la valeur universelle exceptionnelle du site.
En cohérence avec ses engagements environnementaux comme l’objectif de réduction de l’empreinte carbone de 75 % à l’horizon 2050, le SGV encourage les viticulteurs à développer des projets photovoltaïques plus discrets, en utilisant par exemple les nombreuses surfaces de toiture disponibles dans les domaines viticoles.
Une installation d’une puissance de 100 kilowatt-crête (kWc), soit environ 500 m² de panneaux solaires, permet une autoconsommation efficiente ou la possibilité de générer des revenus lors de la vente d’électricité en totalité.
Des solutions d’accompagnements techniques et financiers pour l’installation de systèmes photovoltaïques sont notamment proposées par le Crédit Agricole du Nord Est dans le cadre de sa filière transition énergétique.